État des lieux de la signature électronique sur les marchés européens

"A deep dive into the state of eSignature in European markets" header image

La transformation numérique des entreprises européennes s'est accélérée dernièrement. Le développement du télétravail et les restrictions liées à la pandémie de COVID-19 dans les entreprises ont entraîné une hausse des besoins en matière de signature électronique. Dans un monde où il n'est plus obligatoire de se voir en personne ni de se rendre au bureau, la signature électronique a un impact crucial sur l'efficacité au travail.


Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à adopter la signature électronique et l'expérience d'une bonne partie d'entre elles est loin d'être idéale. Il y a toujours des améliorations possibles à apporter au niveau des workflows et des intégrations. Au final, il s'agit de choisir une solution adaptée à votre activité.


De nouvelles recherches menées par IDG Research Services concernant les PME au Royaume-Uni, en Espagne, en Allemagne et en France ont révélé des écarts de plus en plus importants entre les attentes en matière de signature électronique et les résultats qu'elles apportent réellement.


IDG a interrogé 60 clients qui n'utilisaient pas HelloSign sur chaque marché pour rassembler des informations et établir des rapports dans ces pays spécifiques. Les entreprises concernées comptaient entre 100 et 1 500 employés et appartenaient aux secteurs de l'enseignement supérieur, du retail, de la construction, des médias, des services professionnels et de la banque. Les personnes interrogées étaient principalement des directeurs de la technologie, des DSI, et des responsables et directeurs informatiques déjà familiarisés avec les workflows de signature électronique de leur entreprise, et qui ont pu parler de leur solution actuelle.


Principaux résultats

  • Les transactions représentent le cas d'usage principal de la signature électronique en Europe : les entreprises s'en servent pour accélérer les workflows dans le cadre d'accords comme les demandes de prêt, les documents RH et les contrats de vente.
  • Les entreprises adoptent rapidement la signature électronique, car elles doivent passer au télétravail en raison des restrictions sanitaires dues à la pandémie de COVID-19.
  • La logique derrière l'implémentation de la signature électronique se base souvent sur une exigence (initiale) unique, plutôt que sur un ensemble plus vaste de besoins métiers. En d'autres termes, certains aspects de l'activité qui pourraient pourtant bénéficier de ces technologies sont négligés.
  • Si certaines exigences ont été ignorées et que d'autres évoluent, alors la solution en place ne répond pas aux besoins de l'entreprise.
  • Les entreprises sont plus susceptibles d'adopter la signature électronique pour répondre à leurs besoins en matière de sécurité et se protéger contre la fraude.


Pour découvrir tous les résultats des recherches ainsi que les recommandations détaillées que les entreprises peuvent suivre pour obtenir la solution de signature électronique qu'elles attendent et dont elles ont besoin, téléchargez le rapport ci-dessous.


Pour en savoir plus, écoutez ce webinaire afin d'entendre l'analyse et les commentaires des experts du secteur sur le rapport IDG.


France

Les difficultés identifiées en France sont similaires à celles rencontrées en Espagne. Dans 87 % des cas, la solution de signature électronique en place n'est pas compatible avec les procédures internes, et dans 52 % des cas, l'interopérabilité de la solution choisie avec les outils tiers n'est pas suffisante.


Télécharger le rapport complet pour la France


Vous souhaitez améliorer votre expérience en matière de signature électronique ? Découvrez comment HelloSign peut vous simplifier la tâche !


Téléchargez notre checklist

Get news, insights and posts directly in your inbox

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form
Oops! Something went wrong while submitting the form.